Le Livre d’Orient dans le Caucase

En voyage, on reçoit beaucoup : on vous offre souvent le thé, parfois l’hospitalité et il n’est pas toujours facile de donner en retour. J’ai donc emporté avec moi un « Livre d’Orient » que les gens rencontrés remplissent d’intentions de prières ou et de témoignages dans leur langue (arabe, arameen, turque, assyrien, georgien, arménien, azeri…). Ce livre sera ensuite déposé a Jérusalem – Terre Sainte pour les trois religions du Livre – point final de l’aventure.

[imagebrowser id=44]

 

 

Print Friendly